carrot carrot carrot Change Centers x cognizanti collaborators create-folder Data Science Decisive Infrastructure download download edit Email exit Facebook files folders future-of-work global sourcing industry info infographic linkedin location Mass Empowerment Mobile First our-latest-thinking pdf question-mark icon_rss save-article search-article search-folders settings icon_share smart-search Smart Sourcing icon_star Twitter Value Webs Virtual Capital workplace Artboard 1

Please visit the COVID-19 response page for resources and advice on managing through the crisis today and beyond.

Belgique

Q&A on Innovation With Cognizant's Development Team

We asked our global team of 10,000+ product experts, designers and engineers a few key questions about innovation, bringing together Cognizant’s vast knowledge of technology and how it impacts digital development.

The goal? To see what our people had to say based on their real-world experiences with clients. It’s a series we plan to continue in hopes of creating new conversations about technology. Here are some of our favorite answers to Round 1.

The Visioneer—Digital Innovation and Technology News

What you need to know, what you might have missed, what will have an impact tomorrow. Simple, useful, monthly. It’s a newsletter.

INSCRIVEZ-VOUS
  • Question 1 :
    Quelles sont les tendances technologiques en perte de vitesse et comment sont-elles appelées à être remplacées ?

    Les meilleures réponses :

    • « Il est difficile d'utiliser des applications et des sites Web disparates et obsolètes. Ils sont progressivement remplacés par des sites Web optimisés pour les appareils mobiles ou par des expériences d'applications transparentes qui proposent une interface similaire. Alternativement, chaque expérience utilisateur peut se connecter à une fonction distincte. Starbucks en est un bon exemple. Son application sert à commander et à rechercher des informations, alors que son site Web est destiné à afficher du contenu. Les deux ne sont pas mélangés. »
    • « Ce n'est pas vraiment l'un des sujets les plus en vogue aujourd'hui, mais force est de constater que de moins en moins de gens tapent sur leur clavier. Je pense que la voix digitale occupera très bientôt une place de premier plan, en particulier avec le déploiement de l'intelligence artificielle et le nombre toujours plus élevé d'appareils IoT qui ne cessent d'évoluer et d'arriver sur le marché. Les entreprises et leurs différentes équipes doivent apprendre à utiliser tous ces nouveaux outils. »
    • « L'infrastructure. Les entreprises qui cherchent à évoluer rapidement éviteront la gestion d'un centre de données et l'infrastructure Cloud en tant que service (IaaS). Les offres PaaS et sans serveur gagnent en maturité. Elles prennent désormais en charge les applications à 12
      facteurs évolutives à l'infini et fournies dans des conteneurs. »
    • « Le stockage et la protection des données traditionnels ont posé problème aux entreprises, tous secteurs confondus. La technologie Blockchain est une excellente solution au problème du stockage, de l'authentification et de la protection des données. Ces bases de données décentralisées, sécurisées et gérées de manière autonome seront bientôt adoptées dans tous les secteurs d'activité qui traitent d'importants volumes de données, en particulier les services financiers et l'assurance. »
    • « Jusqu'à présent, l'intelligence artificielle était pour la plupart des entreprises un mot à la mode bien loin de la réalité. L'année à venir sera pour les organisations l'occasion d'appliquer le machine learning à des problèmes concrets. Nous devons mettre en place un plan et identifier les groupes et les outils capables de piloter les nouvelles technologies d'IA qu'il sera possible de déployer à l'échelle de l'entreprise. »
    • « Les technologies à l'agonie : les grandes plateformes monolithiques comme les systèmes ERP et les plateformes hébergées en local. Les entreprises qui persistent à cloisonner leurs processus de conception, de développement produit, d'ingénierie et de qualité sont enfermées dans un modèle de prestation auquel elles devraient pourtant renoncer. Les facteurs qui contribuent à la réussite : des produits digitaux qui suivent le parcours de l'utilisateur final ; des industries capables de fournir des expériences digitales afin d'attirer les clients partout où ils se trouvent ; les produits dirigés par la conception, mais qui utilisent également les données pour établir leur propre feuille de route ; les organisations intégrées dans le Cloud et dont la réussite commerciale est mesurée sur la base d'indicateurs clés tels que la croissance des revenus et l'utilisation. »
    • « Les architectures monolithiques, les architectures étroitement couplées, les déploiements sur site et l'hébergement sont en déperdition ; tous ces modèles sont en passe d'être remplacés par des déploiements hybrides qui utilisent à la fois le Cloud et l'environnement local. Les microservices et les architectures associées librement représentent d'autres pistes majeures. La résilience et la fiabilité, y compris les améliorations en matière de sécurité, sont de plus en plus intégrées dans la couche applicative à mesure que l'on s'éloigne de l'image traditionnelle de l'infrastructure, ou du modèle de la sécurité en périphérie. L'analyse axée sur les données commence à guider la prise de décision, et la prise de décision automatisée, sans intervention humaine, tend à gagner du terrain à l'heure où l'on cherche à limiter notre dépendance aux interventions humaines. L'automatisation est l'avenir. »
    • « Le développement d'applications mobiles natives a atteint son apogée il y a quelques années et est en train de décliner face à de nouvelles techniques de développement d'applications Web moins longues et moins coûteuses qui gagnent en popularité. Les applications Web progressives, les applications Web à page unique et les sites Web conviviaux adaptés aux plateformes mobiles se sont imposés comme des alternatives viables aux applications mobiles natives. L'assemblage Web est la prochaine technologie Web potentiellement appelée à bouleverser l'univers du développement d'applications. »
    • « Dans mon cas, ce n'est pas tant la technologie que les tendances du développement qui évoluent. La méthodologie agile est clairement sortie gagnante face à l'approche waterfall. Mais elle a aujourd'hui atteint ses limites. Il est maintenant question de marier produit, conception et ingénierie, mais aussi d'améliorer les pratiques agiles afin d'obtenir de bons résultats commerciaux. »
  • Question 2 :
    Selon vous, quelle tendance digitale grandissante n'est pas encore pleinement exploitée par les chefs d'entreprise ?

    Les meilleures réponses :

    • « Penser que la transformation digitale a une fin. Les entreprises doivent comprendre qu'elles doivent évoluer et s'adapter aux changements du paysage client. Il est indispensable de passer constamment en revue les produits digitaux pour s'assurer qu'ils s'alignent sur une structure de modules de développement et de conception agile. »
    • « Plateforme en tant que service (PaaS) et offres sans serveur. Il est difficile de renoncer à l'envie de contrôler l'infrastructure qui exécute nos applications. Historiquement, l'infrastructure et les opérations de l'infrastructure étaient les ingrédients secrets qui contribuaient à la réussite des applications et des entreprises. Ce n'est plus le cas pour la grande majorité des applications développées aujourd'hui. Les offres PaaS et sans serveur prennent d'emblée en charge l'évolutivité et la haute disponibilité. »
    • « Les systèmes d'IA seront la clé dans les cinq prochaines années. Et pourtant, ils ne sont performants que s'ils sont alimentés par des données de qualité. »
    • « Optimiser le parcours du client à travers différents points de contact, former les équipes à des techniques nouvelles et à d'autres canaux et disciplines, et utiliser les données en ligne/hors ligne pour améliorer l'expérience utilisateur. »
    • « Cloud, blockchain, réalité augmentée... tous ces concepts qui font grand bruit sont excellents et joueront un rôle clé dans le monde de demain. Mais les grandes entreprises ont une énorme opportunité d'améliorer la fourniture de leurs produits digitaux en développant et en conservant les talents, en éliminant les silos organisationnels et en évaluant leurs équipes informatiques en des termes métiers. »
    • « L'IA conversationnelle, la prise de décision autonome, la rétrofacturation à la demande combinée à une informatique à tout moment et en tout lieu sont des tendances majeures qui tendent à se développer mais qui demeurent encore naissantes du point de vue de la mise en œuvre et de la concurrence. Par exemple, de nombreux assureurs automobiles s'emploient à réorganiser l'ensemble de leurs processus afin de fournir aux clients une police d'assurance basée sur le kilométrage : moins vous conduisez, moins vous êtes exposé, et cela doit se sentir sur le montant de votre prime d'assurance. De même, les assurances qui couvrent les voitures ayant des capacités de conduite semi-autonomes ou autonomes doivent être complètement repensées, car les polices traditionnelles risquent de ne plus être pertinentes. »
    • « On parle beaucoup de métriques, mais on oublie parfois de mesurer ce qui compte vraiment. De nombreux cadres agiles sont appliqués de façon rigide. Ils ne font que cocher des cases sans bien comprendre l'influence des outils et des processus sur les résultats. Mesurer les bonnes choses peut donner des résultats surprenants, mesurer les mauvaises choses peut entraîner la chute de l'équipe. »
  • Question bonus :
    Pouvez-vous nous dire comment Cognizant Softvision aide vos clients à garder une longueur d'avance grâce à l'ingénierie digitale ?
    • « C'est très simple. En tant que partenaires, nous constituons des équipes qui se mobilisent pour accompagner la réussite commerciale de nos clients. Nous évaluons ces équipes en fonction de leur succès commercial, et avons mis en place un programme de récompenses et d'incitations qui se ressent sur les clients au fil de nos prestations. »
    • « Les compétences qui constituent notre cœur de métier nous permettent d'aider nos clients à trouver des cas d'utilisation pertinents et à définir un produit minimum viable pour tester le marché et lancer un déploiement complet. Nous le faisons à la vitesse et à l'échelle dont ils ont besoin pour accéder à de nouveaux marchés ou pour remporter un avantage concurrentiel sur nombre de leurs marchés existants. »
    • « Grâce au modèle d'architecture Cognizant Softvision, le module de livraison de produits dédié à chaque client suit les indicateurs sur quatre axes : la productivité, la qualité, l'impact métier et l'autonomie. Ces indicateurs sont définis en fonction du module et du client, et un parcours de maturité est établi pour chaque dimension. Cela garantit des objectifs clairs, un alignement avec nos clients et, plus important encore, une capacité à mesurer la valeur ajoutée au fil du temps, à mesure que nos modules gagnent en maturité. »

Vous avez des questions ? Nous sommes là pour y répondre. Contactez-nous simplement grâce au lien ci-dessous.

 

POURSUIVRE LA CONVERSATION

Maintenant que nous avons fait connaissance, discutons un peu.

Remplissez le formulaire ci-dessous et un membre de l'équipe Cognizant SoftVision vous répondra dans les plus brefs délais.

Please Enter Valid First Name
Please Enter a Valid Email Address
Please Enter Valid Company Name
Please Enter Valid Contact Number
Please Input the Region
Please Input the Inquiry Type
Please Input the SubInquiry Type
Please Enter A Message

Thank you for your interest in Cognizant.

We’ll be in touch soon.